offensif


offensif

offensif, ive [ ɔfɑ̃sif, iv ] adj.
• 1538; « offensant » 1417; de l'a. fr. offendre; lat. offendere; d'apr. défensif
1Qui attaque, sert à attaquer. Armes offensives. Grenade offensive. Guerre offensive, où les opérations militaires ont pour objet d'attaquer l'ennemi et pas seulement de le contenir. « Bonaparte devait affronter un formidable retour offensif » (Madelin). Fig. Le retour offensif de l'hiver, d'une maladie. reprise. Traité offensif; alliance offensive, aux termes desquels les parties contractantes doivent attaquer ensemble. Ligue offensive et défensive.
2(Personnes) Qui attaque, qui agresse. agressif, batailleur, combatif. Il est un peu trop offensif dans sa manière de poser les questions.
⊗ CONTR. Défensif.

offensif, offensive adjectif (ancien français offendre, du latin offendere, heurter, blesser) Qui attaque, qui sert à attaquer : Guerre offensive. Armes offensives. Qui a l'esprit combatif, qui est prompt à l'attaque : Être un peu trop offensif dans ses questions.offensif, offensive (expressions) adjectif (ancien français offendre, du latin offendere, heurter, blesser) Alliance offensive et défensive, traité par lequel deux ou plusieurs États conviennent de s'assister, pour attaquer comme pour se défendre. Retour offensif, reprise de l'attaque par une troupe qui a été contrainte de céder du terrain ; nouvelle attaque de quelque chose, de quelqu'un : Retour offensif du froid.offensif, offensive (synonymes) adjectif (ancien français offendre, du latin offendere, heurter, blesser) Qui attaque, qui sert à attaquer
Contraires :
- défensif
Qui a l'esprit combatif, qui est prompt à l'attaque
Synonymes :
- bagarreur (familier)
- pugnace (littéraire)

offensif, ive
adj. et n. f.
rI./r adj. Qui attaque; qui sert à attaquer. Grenade offensive.
rII./r n. f.
d1./d Initiative des opérations militaires. Prendre l'offensive.
Par ext. Une offensive diplomatique.
d2./d Fig. Attaque.

⇒OFFENSIF, -IVE, adj.
A. —[En parlant d'un inanimé] ART MILIT.
1. Qui attaque, qui sert à attaquer. Anton. défensif. Les cuirassés d'escadre sont doués d'une puissance offensive et défensive aussi grande que possible (CRONEAU, Constr. nav. guerre, t.1, 1892, p.123). Et les théoriciens de la stratégie offensive sont des personnes privées que les responsables de l'administration regardent sans bienveillance (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p.1, col. 2):
1. Le représentant italien se borna à répondre que la Russie n'avait pas encore commencé l'exécution d'un plan offensif contre la Bulgarie.
JOFFRE, Mém., t.2, 1931, p.361.
2. En partic.
a) Alliance (ou un mot du même paradigme) offensive. Convention par laquelle deux parties s'obligent d'entrer en guerre contre une troisième (d'apr. Ac.). Les deux rois (...) conclurent une alliance offensive contre leur frère d'Austrasie (THIERRY, Récits mérov., t.1, 1840, p.35).
b) Alliance (ou mot du même paradigme) offensive et défensive. Convention par laquelle deux parties conviennent de s'assister mutuellement soit pour attaquer, soit pour se défendre. Le général français imagina de proposer un traité offensif et défensif à la cour de Sardaigne (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.668).
P. anal. Leur talent de médire avait rapproché Julie et Darcy. Après quelques escarmouches, ils avaient fait un traité de paix, une alliance offensive et défensive (MÉRIMÉE, Double mépr., 1833, p.48).
c) Guerre, opération offensive. Guerre, opération où l'on attaque l'ennemi. Nos alliés russes (...) étaient hors d'état de reprendre des opérations offensives avant une complète réorganisation (JOFFRE, Mém., t.2, 1931 p.161):
2. Je lui demande ce que nous pouvons attendre militairement de l'Angleterre. —S'il s'agit d'une guerre offensive, s'il s'agit d'aller sur le Rhin, rien.
BARRÈS, Cahiers, t.5, 1907, p.184.
P. anal. Seules, entre tous les insectes, les fourmis ont des armées organisées et entreprennent des guerres offensives (MAETERL., Vie fourmis, 1930, p.99).
d) Retour offensif. Attaque menée par un ennemi qui se tenait sur la défensive ou qui avait battu en retraite (d'apr. Ac. 1935). David, craignant que Saül, après avoir battu les Philistins, ne fît contre lui un retour offensif, quitta la région de Ziph (RENAN, Hist. peuple Isr., t.1, 1887, p.423). En 1832, il sauvait encore la Belgique, menacée par un retour offensif des Hollandais (BAINVILLE, Hist. Fr., 1924, p.170).
P. anal. Retour offensif d'une maladie, du froid. Nous assistons au grand retour offensif du catholicisme politique contre les institutions révolutionnaires (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p.254). Tant que la phénoménologie ne sera pas devenue phénoménologie génétique, les retours offensifs de la pensée causale et du naturalisme resteront justifiés (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p.147).
e) SPORTS. Tourné vers l'attaque. Jeu offensif, action offensive.
B. —[En parlant d'une pers., et p. méton., d'un mode d'expression, d'une doctrine, ou d'une attitude] Combatif, prompt à attaquer ou à riposter. Synon. agressif; anton. inoffensif. Revue offensive. [Dagas] avait adopté une attitude dont la netteté offensive exaspérait les uns, ravissait les autres (VALÉRY, Entretiens [avec F. Lefèvre], 1926, p.50). Le journalisme sans journal qu'a pratiqué de Maistre est un journalisme offensif (THIBAUDET, Hist. litt. fr., 1936, p.80).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1417 «propre à offenser» (Journal de Clément de Fauquembergue, éd. A. Tuetey et H. Lacaille, t.1, p.33). II. 1538 «qui attaque» (Cartulaire de Cysoing, éd. I. de Coussemaker, p.706: confédération offensive et deffensive). I dér. de offense; suff. -if. Cf. le lat. médiév. offensivus de même sens (ca 1357 ds LATHAM). II dér., sur le modèle de défensif et p. oppos. à ce dernier, de l'a. verbe offendre «attaquer», v. offenser, souvent associé au verbe défendre. Cf. le lat. médiév. offensivus «qui heurte» (ca 1115 ds LATHAM) et «qui attaque, sert à attaquer (d'armes)» (ca 1217, ibid.).
DÉR. 1. Offensivement, adv. De manière offensive. Anton. défensivement. Richelieu (...) envoya une armée au-delà du Rhin, sous le cardinal Lavalette, pour agir offensivement contre les impériaux (CONSTANT, Wallstein, 1809, I, 1, p.7). L'avant-garde (...) serait renforcée de tout ou partie de l'artillerie, suivant les besoins, et agirait offensivement ou défensivement contre l'ennemi, suivant les circonstances (FOCH, Princ. guerre, 1911, p.304). Le succès à la guerre ne va qu'à celui qui recherche la bataille et sait la livrer offensivement avec tous ses moyens (JOFFRE, Mém., t.1, 1931, p.39). []. Att. ds Ac. dep. 1718. 1re attest. av. 1596 (VIGNIER, Bibl. historiale, éd. 1650, t.4, p.24); de offensif, suff. -ment2. 2. Offensivité, subst. fém. Capacité à être offensif, à attaquer. Mais on ne saurait substantifier l'un ou l'autre de ces aspects et l'offensivité, avec les qualités qu'elle entraîne (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.458). Notons quelques références à une offensivité du coquillage. De même qu'il y a des maisons guet-apens, il y a des coquilles-pièges (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p.121). []. 1re attest. 1946 (MOUNIER, loc. cit.); de offensif, suff. -(i)té.
STAT.Fréq. abs. littér. Offensif: 95. Pour offensive, v. ce mot.

1. offensif, ive [ɔfɑ̃sif, iv] adj.
ÉTYM. 1491; attestation isolée, déb. XVe; de offense.
Vx ou littér. Qui peut offenser, qui est destiné à offenser. Offensant. || « J'écrivis une lettre offensive à l'abbé Charnier » (Retz, in Pougens).
————————
2. offensif, ive [ɔfɑ̃sif, iv] adj.
ÉTYM. 1538; de l'anc. franç. offendre « attaquer », du lat. offendere « se heurter contre »; d'après défensif.
1 Qui attaque, sert à attaquer. || Armes offensives. || Grenade offensive. || Combat offensif. Attaque, offensive (n. f.). || Guerre offensive, où les opérations militaires ont pour objet d'attaquer l'ennemi et non seulement de le contenir (s'il s'agit du déclenchement du conflit, on parle de « guerre d'agression »). || Retour offensif d'une troupe, d'une armée qui semblait se retirer (→ 1. Frais, cit. 33). Fig. || Retour offensif d'une maladie.Traité offensif; alliance, ligue offensive, aux termes desquels les parties contractantes doivent attaquer ensemble. || Ligue (cit. 1 et 5) offensive et défensive.
2 (1870). Personnes. Qui attaque, qui agresse. Agressif, combatif.
0 Un être qui résiste nous procure plusieurs satisfactions; il nous autorise à nous montrer nous-mêmes un peu offensifs, ce qui est moins fatigant que de se contraindre à une douceur égale; il nous provoque à l'effort; il nous réserve le plaisir de triompher de lui.
J. Romains, Lucienne, IV.
CONTR. Défensif.
DÉR. Offensive, offensivement.
COMP. Inoffensif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • offensif — offensif, ive (o fan sif, si v ) adj. 1°   Qui est propre à offenser. •   Je me fâchai, et j écrivis une lettre offensive à l abbé Charnier, sur un ton qui n était assurément ni du bon sens, ni de la bienséance, RETZ Mém. t. III, liv. IV, p. 168 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • offensif — Offensif, [offens]ive. adj. Qui sert pour attaquer. Il n est en usage qu au feminin. Armes offensives & défensives. le mousquet est une arme offensive, la cuirasse est une arme défensive. il y a ligue offensive & défensive …   Dictionnaire de l'Académie française

  • OFFENSIF — IVE. adj. Qui attaque, qui sert à attaquer. Il est corrélatif de Défensif, et ne s emploie guère que dans les locutions suivantes :  Traité offensif, ligue offensive, Traité par lequel deux princes ou deux États s obligent d entrer conjointement… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Offensif — Attaque Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot attaque peut désigner : une frappe active sur l ennemi au cours d une stratégie militaire, à l opposé d un plan défensif destiné à… …   Wikipédia en Français

  • OFFENSIF, IVE — adj. Qui attaque, qui sert à attaquer. Il s’oppose à Défensif. Armes offensives, les Armes dont on se sert pour attaquer; par opposition à Armes défensives, Celles qui ne sont propres qu’à la défense. Traité offensif, ligue offensive, Traité par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Rôle offensif — Le rôle offensif ou alignement des frappeurs est l ordre dans lequel les frappeurs se succèdent au bâton dans une partie de baseball. Le rôle offensif comprend neuf frappeurs, soit les neuf joueurs qu une équipe utilise sur le terrain. Dans les… …   Wikipédia en Français

  • Coupe Telus - Offensif — La Coupe Telus Offensif est remise au meilleur joueur de hockey sur glace de la ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) dans le secteur offensif. Lauréats 2007 08 non remis 2006 07 non remis 2005 06 Alexander Radulov, Remparts de Québec… …   Wikipédia en Français

  • Coupe telus - offensif — La Coupe Telus Offensif est remise au meilleur joueur de hockey sur glace de la ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) dans le secteur offensif. Lauréats 2007 08 non remis 2006 07 non remis 2005 06 Alexander Radulov, Remparts de Québec… …   Wikipédia en Français

  • Realisme offensif — Réalisme offensif Théories des relations internationales Approches libérales École anglaise Idéalisme Libéralisme Néolibéralisme Fonctionnalisme Néofonctionnalisme Paix démocratique Approches réalistes Réalisme et Néoréalisme Réalisme coopératif… …   Wikipédia en Français

  • Réalisme offensif — Le réalisme offensif est une variante du réalisme dans la théorie des relations internationales. Il reprend le postulat des États comme acteurs rationnels et protagonistes principaux des affaires mondiales. Selon ce courant de pensée, la… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.